Qui doit consulter ? Pourquoi consulter ? 

Je reçois en consultation des enfants, des adolescents, des adultes mais également des couples pour les aider à surmonter des difficultés passagères ou plus ancrées dans le temps.

Les motifs de consultations individuelles peuvent être multiples :

  • Dépression, troubles anxieux (phobie, trouble anxieux généralisé, crises d’angoisses ou attaques de panique), TOC, addictions, troubles du comportement alimentaire, troubles du sommeil, etc.

  • Inconfort dans la vie psychique : stress et anxiété, mal-être, manque de confiance en soi, doutes personnels, honte ou culpabilité, toute émotion difficile à maîtriser,

  • Moments difficiles ou situations de crises : traumatismes (accident, agression, abus, maladie, rupture), deuil, difficultés relationnelles, épuisement au travail, réorientation professionnelle ou burn-out, instance de séparation/divorce).

Concrètement, il n’y a pas de mauvaise raison de consulter un psychologue. Beaucoup de mes patients m’évoquent les difficultés qu’ils ont eu à prendre rendez-vous car « il y a plus grave », « je ne suis pas si malheureux ». Il y a toujours pire, il y a toujours mieux. Rappelez-vous que toute douleur se doit d’être entendue, toute souffrance mérite que l’on s’y attarde pour l’aider à s’estomper.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez les enfants, les rendez-vous sont pris à l’initiative des parents, parfois suggérés par l’école ou un autre professionnel de santé. Là encore, les motifs sont multiples :

  • Difficultés comportementales (enfant hyperactif, agité, agressif),

  • Difficultés affectives (enfant déprimé, tendu, anxieux, difficultés sociales),

  • Difficultés cognitives (de concentration, mémoire, attention),

  • Difficultés scolaires (ennui à l’école ou échec scolaire),

  • Difficultés d’apprentissages spécifiques (difficultés en écriture, mathématiques, lecture, écriture, etc.)

 

Voici quelques raisons qui peuvent amener un couple à consulter  :

  • Problèmes de communication,

  • Mésentente conjugale, difficultés à résoudre des conflits,

  • Difficultés d’ordre sexuel,

  • Infidélité,

  • Séparation et divorce,

  • Entre autres.

79156032_1550840158399787_61559945482553

Comment fonctionne la thérapie ? 

Mes prises en charge vont du soutien psychologique ponctuel à des psychothérapies plus longues d’approche intégrative, qui permet de s’adapter à chaque personne.

Le psychologue offre un espace de parole à la personne qui vient consulter dans un cadre neutre et strictement confidentiel. Le premier objectif est qu’elle s’y sente à l’aise et en sécurité afin de pouvoir aborder des sujets parfois gênants, parfois difficiles. Quoi qu’il en soit, le psychologue est comme un guide qui accompagne la personne et comme non le décisionnaire des sujets à aborder. C’est vous qui êtes au centre de votre thérapie.

Mon approche se veut principalement centrée sur la personne. Cette approche considère que chaque individu possède en lui la solution à son problème ainsi que les ressources nécessaires pour le résoudre. Le thérapeute va ainsi instaurer une relation authentique dans un climat sécurisant afin de lui apporter une écoute attentive et empathique pour lui permettre parfois de se retrouver, parfois de se reconstruire ; dans tous les cas, l’aider à repérer ses ressources et à faire des choix qui lui correspondent.

 

 

Avec les enfants, j’utilise le jeu et le dessin qui sont leurs modes d’expression privilégiés. Je travaille autant avec l’enfant qu’avec les parents, leur collaboration étant nécessaire à son avancée.

Dans certains cas, un bilan peut être proposé dans un premier temps. Les motifs et l’intérêt en seront alors discutés avec les parents qui auront le choix de le réaliser ou non.

 

Aucun RDV n’est le signe d’un engagement. La personne peut décider, à tout moment, de suspendre ou d’arrêter son suivi, elle doit d’ailleurs pouvoir s’en sentir libre. Elle est au centre de sa thérapie et, de ce fait, sait ce qui est le mieux pour elle.